De quoi s’agit-il ?
La mammographie est une radiographie des seins. Elle utilise des rayons X. En matière d’irradiation des patients, aucun risque n’a pu être démontré compte tenu des faibles doses utilisées et des précautions prises pour limiter au strict minimum la zone examinée. Toutefois, pour les femmes enceintes, des précautions doivent être prises systématiquement : c’est pourquoi il est important de signaler si vous pouvez être dans ce cas. Pour la qualité de l’image et une moindre irradiation, il est nécessaire de comprimer le sein. Afin de diminuer l’inconfort de la compression, il est conseillé de faire cet examen en première partie de cycle menstruel.
Le déroulement de l’examen

Un examen d'une durée de 10 à 15 minutes dans la majorité des cas

L’examen comporte 2 ou 3 clichés sur chaque sein. La compression du sein est nécessaire pour améliorer la qualité des clichés, donc l'efficacité du diagnostic radiologique. La compression est un peu désagréable. Elle est très rarement douloureuse.

Des questions sur vos antécédents médicaux vous seront posées avant ou après la réalisation de l'examen radiologique.Cela permettra de mieux orienter votre examen.

En fonction de l'orientation de votre examen, mais aussi de la texture plus ou moins dense de vos seins, une échographie pourra être nécessaire ; celle-ci viendra alors compléter votre examen.

Le dépistage

  • Le programme de dépistage organisé cible les femmes âgées de 50 à 74 ans à risque moyen, c’est-à-dire sans symptôme apparent ni facteur de risque particulier. Elles sont invitées tous les deux ans à réaliser une mammographie et un examen clinique des seins auprès d’un radiologue agréé.

  • L'examen comprend une mammographie (deux clichés par sein, face et oblique) et un examen clinique des seins. Il est pris en charge à 100 % par l'assurance maladie, sans avance de frais

  • Si aucune anomalie n'est décelée, la mammographie est ensuite systématiquement relue par un second radiologue expert. Le programme de dépistage organisé bénéficie d'une double lecture encadrée : les radiologues participants dits « premiers lecteurs » doivent effectuer au moins 500 mammographies par an. Les radiologues assurant la deuxième lecture doivent, quant à eux, s'engager à lire au moins 1 500 mammographies par an dans le cadre de cette activité de seconde lecture ;

le jour de l’examen :

APPORTEZ:

  • la demande de votre médecin (ordonnance, lettre, …)
  • le dossier radiologique en votre possession (radiographies, échographies, scanners et IRM),
  • votre carte vitale et son attestation

  • Les autres examens

    Plusieurs techniques pour un diagnostic mieux ciblé

    -L'échographie est souvent réalisé au décours d'une mammographie ; elle permet bien souvent de visualiser la glande mammaire, quand celle-ci est dense et moins analysable en mammographie.

    -L'IRM permet aussi de préciser des doutes, ou tout simplement d'accompagner le radiologue dans sa démarche diagnostic.

  • Echographie mammaire

    Un examen échographique qui permet, dans la continuité de votre examen , de mener un diagnostic précis en sénologie

  • IRM mammaire

    Une IRM , qui se déroule en position allongée sur le ventre, avec une "antenne" qui permet une étude spécifique de la glande mammaire .L'examen est très souvent réalisé avec une injection de gadolinium.

Imagerie Médicale Radioest

Briey-Clouange-Metz-Talange
27 00
27 01
27 02
27 03
27 10
27 11
27 12
27 13
27 20
27 21
27 22
27 23

© Imagerie médicale Radioest Création dvweb